Questions générales

1. En quoi consiste le projet de la maison des aînés ?

Le concept de la maisons des aînés, basé sur une approche humaniste prônant le respect du rythme de vie, des habitudes et des besoins de chaque résident, a pour objectif d’offrir des soins et des services de grande qualité, sécuritaires et chaleureux, le tout dans un milieu de vie le plus naturel possible ressemblant à un véritable noyau familial. Les 5 maisons, situées à Blainville, Mirabel, Prévost, Sainte-Agathe-des-Monts et Sainte-Anne-des-Plaines, auront de 4 à 6 unités de 12 places chacune, selon leur taille et selon le site, et elles accueilleront de 48 à 72 résidents.


2. Combien de maisons des aînés et alternatives y aura-t-il dans les Laurentides ?

En tout, quatre maisons des aînés ainsi qu’une maison alternative sont actuellement en construction dans les Laurentides soit : Blainville (maison alternative), Mirabel, Prévost, Sainte-Agathe-des-Monts et Sainte-Anne-des-Plaines (maisons des aînés). Grâce à la construction de ces nouvelles maisons, la population des Laurentides bénéficiera d’ici 2022 de 288 nouvelles places en milieu d’hébergement afin de répondre à un besoin grandissant.


3. Comment puis-je poser ma candidature pour travailler une maison des aînés ou une maison alternative?

Nous vous remercions de votre intérêt pour travailler pour nos futurs maisons des aînés et alternative!

Plusieurs postes sont déjà disponibles dans notre magnifique région à travers nos nombreuses installations dans le milieu de l'hébergement.

Vous n'avez qu'à consulter notre section /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextCARRIÈRE pour connaître les opportunités qui s’offrent à vous. Vous pourrez aussi vous abonner aux alertes afin de connaître les affichages de postes qui vous intéressent.

/typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextVisionnez cette vidéo du ministère de la Santé et des Services sociaux pour découvrir ce projet novateur.


4. Que faut-il faire pour être sur la liste des futurs résidents de cette maison des aînés ?

Le processus d’admission pour l’une des maisons des aînés et alternatives sera le même que pour effectuer une demande d’accès à l’hébergement en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Tout d'abord, votre situation sera évaluée par un intervenant social dans un de nos CLSC. Celui-ci pourra déterminer la solution la mieux adaptée à vos besoins si vous êtes en perte d’autonomie significative et que votre sécurité à la maison est compromise. Le cas échéant, une demande d’accès à l’hébergement sera soumise à travers notre Mécanisme d’accès à l’hébergement (MAH), qui assure l’accessibilité et la gestion de l’ensemble des demandes et des places d’hébergement public des Laurentides.

De plus, lorsque vous faites une demande d’hébergement, c’est que votre situation est urgente et que vous êtes prêt à accepter la place en hébergement qui vous sera proposée. Il n’est pas possible de faire une demande d’hébergement public à l’avance, à titre préventif.

Il est à noter que les maisons des aînés et alternatives sur le territoire des Laurentides seront opérationnelles à l’automne 2022. Par conséquent, les places seront rendues disponibles via notre MAH à ce moment seulement. Vous pouvez également vous renseigner auprès du CLSC de votre secteur. Si vous voulez en connaître davantage sur le processus d’hébergement, nous vous invitons à visiter /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextCETTE PAGE.


5. Qu’est-ce qu’une maison alternative ?

La maison alternative accueillera une clientèle adulte présentant une déficience physique, intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme et des besoins importants de soutien quotidien.

Cette maison, divisée en maisonnée et à taille humaine offrira des activités adaptées aux résidents pour favoriser leur épanouissement, dans le respect de leurs différents besoins pour contribuer ainsi à leur mieux-être physique et psychosocial. D’ailleurs, les résidents auront accès à des activités qui leur permettront d’exercer des rôles sociaux qui auront une signification et une valeur pour eux, contribuant au développement et au maintien de leurs capacités, de leur santé et de leur bien-être, tout en favorisant leur participation sur le plan social et la réalisation de leur projet de vie.

Questions spécifiques à Prévost

1. En quoi consiste le projet de la Maison des aînés ?

Le concept des maisons des aînés, basé sur une approche humaniste prônant le respect du rythme de vie, des habitudes et des besoins de chaque résident, a pour objectif d’offrir des soins et des services de grande qualité, sécuritaires et chaleureux, le tout dans un milieu de vie le plus naturel possible ressemblant à un véritable noyau familial. La Maison de Prévost aura 48 unités.


2. Quelle sera la durée des travaux ?

La fin de la construction de la Maison est prévue pour la fin de l’été 2022.


3. Est-ce qu’on va aménager un trottoir sur les rues Chopin et Mozart ?

Oui, un trottoir sera aménagé sur le côté sud de la rue Mozart, entre la piste cyclable et la rue Marchand. Un trottoir sera également aménagé sur le côté est de la rue Chopin, entre l’accès de la Maison des aînés et la rue Mozart. Ces travaux seront réalisés par la ville de Prévost et sont prévus au printemps/été 2022.


4. Est-ce que des actions sont prises pour contrôler la circulation et la vitesse des camions sur les rues menant au chantier ?

L’achalandage des camions est variable et dépend des différentes phases des travaux. Par exemple, l’une des premières phases qui consiste à excaver peut engendrer une circulation plus importante de camions. Une zone d’attente des camions à l’extérieur du quartier résidentiel a été mise en place afin d’éviter que ces derniers fassent la file dans le quartier. De la signalisation a été également mise en place pour restreindre la circulation des camions vers le chantier.


5. Des camions roulent plus vite que la vitesse permise sur ma rue. Qui peut intervenir pour faire respecter la limite de vitesse ?

La circulation des camions est régie par le Code de la sécurité routière et la réglementation municipale. Le CISSS des Laurentides et ses partenaires s’engagent à rappeler au constructeur de s’assurer auprès de ses camionneurs et ses fournisseurs de respecter les limites de vitesse en place. Néanmoins, si vous constatez que des véhicules roulent à une vitesse supérieure à la réglementation, nous vous invitons à communiquer avec votre poste de police.


6. Existe-t-il des mesures d’atténuation pour réduire les inconvénients du chantier ?

Différentes mesures d’atténuation ont été prévues pour diminuer les irritants et préserver la qualité de vie des résidents du quartier, notamment des mesures de sécurité, d’atténuation de la poussière et de débris ainsi que des mesures d’impacts sonores et de vibrations.

Mesures de sécurité : installation de clôtures autour du chantier, mise en place de plans de circulation routière et piétonnière (signalisation adéquate, aire de recul pour la machinerie, présence de signaleurs au besoin et respect des limites de vitesse). Un agent de prévention santé et sécurité est attitré à plein temps au chantier pour s’assurer des mesures mises en place.

Mesures d’atténuation en matière de poussière et de débris : humidification des surfaces granulaires et épandage d’abat-poussières visant à diminuer la poussière sur le chantier, installation de filets dans les clôtures de chantier, mise en place d’une station de nettoyage des camions, nettoyage de rue par balai mécanique pendant les travaux d’excavation et de bétonnage, évaluation régulière de l’efficacité des mesures de contrôle et d’atténuation des émissions de poussières.

Mesures de contrôle des impacts sonores et des vibrations : respect des horaires de travail exigés par la Ville et mesures du bruit et des vibrations lors des travaux ciblés.


7. J’ai manqué la séance d’information de la Ville sur le projet. Est-ce possible d’avoir accès à l’information qui a été présentée ?

Vous pouvez visionner la séance d’information du 15 avril dernier qui présentait le projet dans son ensemble en cliquant sur /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextCE LIEN.

Afin de suivre l’évolution des travaux de nos maisons des aînés et alternatives, nous vous invitons à vous inscrire à /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextNOTRE INFOLETTRE des Grands Projets au CISSS des Laurentides.


8. Pourquoi a-t-on choisi cet emplacement pour la construction de la maison des aînés ?

La ville de Prévost a été choisie pour la construction de la future maison des aînés à cause des besoins grandissants de la population en matière d’hébergement et de soins de longue durée. Le choix du terrain a fait l’objet d’une évaluation sérieuse conjointement avec la Ville qui a déterminé qu’il ne présentait pas d’impact environnemental pour la faune et la flore, ni risque de contamination. Mentionnons que l’objectif derrière le concept de la maison des aînées est de créer un milieu de vie en harmonie avec la communauté en les construisant au cœur des municipalités. Dans ce cas-ci, la proximité avec l’école des Falaises et le quartier résidentiel répondait aux critères appuyant la raison d’être d’une maison des aînés.


9. Est-ce que ce site comporte des enjeux environnementaux ?

Deux milieux humides ont été identifiés, le plus grand se situe à l’extérieur de la zone de construction et sera préservé. L’autre, plus petit, sera détruit à la réglementation du ministère de l’Environnement. De plus, la bande de protection riveraine en présence du cours d’eau sera protégée pendant les travaux. Les arbres qui sont présents sur le site sont déplacés lorsqu’il est possible de le faire et plusieurs autres arbres de différentes tailles seront plantés à la fin des travaux.


10. Quels seront les matériaux utilisés dans la construction de la maison des aînés ?

La structure de la maison des aînés sera en béton et comportera deux étages seulement pour ne pas obstruer la vue. Le bâtiment répondra aux exigences de la certification LEED, qui implique une conception et une construction de façon à minimiser son impact sur l’environnement dès le début des travaux et tout au long de sa durée de vie, notamment par l’utilisation autant que possible de matériaux ayant une faible empreinte écologique et sans composés organiques volatils (COV), ainsi que par l’emploi d’équipements électromécaniques performants et écoénergétiques. Une attention particulière sera aussi portée à l’éclairage extérieur pour en minimiser l’impact sur la faune, la flore et le voisinage (diminution de la pollution lumineuse).

Vers le haut