Jeunes en difficulté

Investir dans la jeunesse implique d’inclure l’enfant, l’adolescent, le parent, et son réseau familial et social  ainsi que  la communauté. Le parent est l’expert du développement de son enfant. L’intervention vise à appuyer les parents dans l’accomplissement de leur rôle et à soutenir les jeunes dans leur développement.

Le CISSS des Laurentides offre une vaste gamme de services adaptés aux besoins de l’enfant ou de l’adolescent et de sa famille en fonction de son âge et de sa situation. Différents  intervenants du programme jeunesse  collaborent avec divers partenaires de la communauté (organismes communautaires, maisons de jeunes,  écoles, cliniques médicales, centres de la petite enfant, services de police, etc.).

Services offerts

Faire une demande de service

Suite à une demande de service, une évaluation de la situation problématique est effectuée par un intervenant et permet de déterminer la nature des services à offrir à l’enfant, ou l’adolescent et à sa famille.

Pour l'enfant et sa famille
Communiquez avec le service Info-Social en composant le 811 et faites le 2 pour le service Info-Social.

Pour les partenaires
Communiquez avec le Guichet d'accès jeunesse

Programme d'intervention psychosociale

Ce service est modulé en fonction de la situation de l’enfant ou de l’adolescent et de sa famille afin d’offrir l’intervention la mieux adaptée aux besoins identifiés dans la demande de service. La durée et l’intensité de l’épisode de service varient en fonction de la situation et sont en tout temps, déterminées à l’intérieur d’un plan d’intervention. Il s’agit de rencontres avec un intervenant afin de prévenir la détérioration d’une  situation problématique et de réduire les difficultés d’adaptation sociale des jeunes ou les conséquences qui résultent des difficultés vécues.

Le programme d’intervention en négligence « Semer l’avenir »

Il s’agit d’un volet spécifique de l’offre de service en intervention psychosociale. Il s’adresse aux familles ayant des enfants de 0 à 12 ans qui vivent en contexte de grande vulnérabilité. Ce programme vise à améliorer les connaissances et les compétences des parents afin qu’ils soient en mesure de mieux répondre aux besoins de leur enfant. Il permet également   l’amélioration des capacités d’adaptation de l’enfant afin de briser le cycle de transmission intergénérationnelle de la négligence.

Le programme d’intervention de crise dans le milieu

Le programme d’intervention de crise dans le milieu consiste en une intervention immédiate, brève et directive. En situation de crise, cette intervention vise à stabiliser l’état de  l’enfant ou de l’adolescent et de sa famille. Cette intervention vise aussi à prévenir le retrait du milieu familial. 

Le suivi psychosocial en vertu de la loi sur la protection de la jeunesse (LPJ)

Le suivi psychosocial en vertu de la loi sur la protection de la jeunesse (LPJ) est dispensé lorsque la sécurité ou le développement de l’enfant ou de l’adolescent sont compromis en vertu de la LPJ.  Afin de recevoir ce service, un signalement doit être fait au Directeur de la protection de la jeunesse (DPJ).  Le DPJ procédera à l’évaluation de la situation familiale et s’il détermine que la sécurité ou le développement de l’enfant  ou de l’adolescent sont compromis, la situation est référée au service de suivi psychosocial spécialisé qui poursuit l’intervention.

L’intervenant responsable du suivi de l’enfant ou de l’adolescent et de sa famille est responsable de voir à l’application d’une entente sur des mesures volontaires ou à l’exécution de mesures ordonnées par le tribunal. Cette responsabilité peut donner lieu à des activités d’aide, de surveillance et de contrôle ayant pour but d’assurer la mise en place des moyens nécessaires pour corriger la situation de compromission et en prévenir la récurrence.

Service de réadaptation

L’intervention en réadaptation est dispensée par une équipe d’éducateurs spécialisés. Il s’agit d’un service spécialisé, intensif et limité dans le temps.  Il est complémentaire à l’intervention psychosociale et inscrit comme moyen au plan d’intervention. Ce type d’intervention a pour spécificité d’adresser:

  • Les compétences parentales (stimulation, encadrement et  méthodes éducatives);
  • La connaissance et l’adaptation du parent au développement de son enfant;
  • Les habiletés des enfants et adolescents (communication, gestion des émotions, relations et résolutions de difficultés et de conflits);
  • Le bien-être de l’enfant ou de l’adolescent ainsi que la reprise ou la poursuite de son développement;
  • Le renforcement ou le développement des compétences parentales;
  • L’établissement, le rétablissement ou l’amélioration des liens entre le jeune et ses parents;
  • L’adhésion de l’enfant ou de l’adolescent et de ses parents à des normes et des valeurs socialement acceptables.

Le service se répartit en deux volets, soit :

  • L’intervention de réadaptation sans hébergement qui est dispensée dans le milieu où vit l’enfant;
  • L’intervention de réadaptation avec hébergement qui a lieu en centre de réadaptation offrant un encadrement et la présence soutenue d’une équipe éducative pour travailler avec le jeune.

Services en dépendance pour les 12-17 ans

Ouvre un lien interne dans la fenêtre couranteConsulter les services en dépendance pour les 12-17 ans

Services en santé mentale jeunesse

Ouvre un lien interne dans la fenêtre couranteConsulter les services en santé mentale jeunesse

Services d’hébergement

Le service d’hébergement est une mesure d’exception pour soutenir l’intervention auprès de l’enfant et de sa famille. Il vise à offrir à l’enfant ou l’adolescent un milieu substitut.

Le recours à un hébergement peut survenir lorsque les comportements d’un jeune dépassent certaines limites ou qu’un parent n’arrive plus à  gérer la situation et qu’il se trouve démuni voir dépassé face à ces comportements.  Dans d’autres situations, un jeune peut être si perturbé par son vécu personnel et/ou familial qu’il ne parvient plus à s’adapter avec des moyens adéquats et qu’il peut se mettre en danger.

Le recours à un hébergement doit toujours viser la réintégration de l’enfant ou de l’adolescent dans son milieu familial.

Ouvre un lien interne dans la fenêtre couranteContribution financière des parents à l'hébergement de leur enfant

Supervision des droits d’accès

La supervision des droits d’accès présente un caractère exceptionnel. Elle est généralement ordonnée par la Cour supérieure ou par la Chambre de la jeunesse de la Cour du Québec. Elle est utilisée uniquement dans les situations qui exigent un encadrement et un accompagnement des parents ou des enfants ou adolescents pour favoriser la relation dans un contexte sécuritaire et sécurisant tel que :

  • Lorsque l’exercice d’un droit d’accès est interrompu depuis un long moment avec un parent;
  • Lorsqu’il est essentiel de protéger l’enfant ou l’adolescent  face aux comportements et aux attitudes d’un parent;
  • Lorsque la rencontre entre deux parents est difficile ou trop conflictuelle;
  • Lorsqu’un enfant ou un adolescent est retiré de son milieu familial afin de lui permettre de maintenir une relation avec les autres membres de sa famille.