Outils pratiques

Autocollants

Naloxone : Visuels permettant de reconnaître les ressources de santé et de services sociaux donnant accès à de la naloxone (pharmacies communautaires et organismes communautaires).

Pour visualiser ces autocollants ou pour en commander gratuitement, visitez les liens suivants :

• Logo de l'accès à la Naloxone - Autocollant avec colle sur le dessus pour apposer sur une vitre 

• Visuel de l'accès à la Naloxone - Autocollant avec colle sur le dessous pour apposer sur un mur 

Centres d'accès au matériel d'injection (CAMI) : Visuels permettant de reconnaître les centres d’accès à du matériel d’injection (CAMI). Il est important de placer l’autocollant de façon à voir l’aiguille en bas à gauche.

Pour visualiser ces autocollants ou pour en commander gratuitement, visitez les liens suivants :

• Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) - Autocollant avec colle sur le dessus pour apposer sur une vitre 

• Centre d'accès au matériel d'injection (CAMI) - Autocollant avec colle en dessous pour apposer sur un mur

À savoir

Loi de l'effet

« Lorsqu'une personne consomme de l'alcool ou une autre drogue, elle ne peut jamais être parfaitement certaine de l'effet qu'aura la substance sur elle. L'affiche Loi de l'effet explique comment les caractéristiques liées à la substance consommée, à l'individu et au contexte interviennent dans l’expérience de la consommation. Cette affiche constitue un outil parfait pour la population en général et pour les professionnels œuvrant auprès des jeunes en général et auprès des jeunes et des adultes ayant des problèmes liés à la consommation d’alcool ou d’autres drogues ». 

Loi sur les bons samaritains

Il est important d’appeler les secours dès que la personne semble présenter les signes d'une possible surdose.

La Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose s’applique à quiconque demande de l’aide d’urgence dans le cas d’un surdosage, y compris la personne en situation de surdosage. La Loi protège la personne qui demande de l’aide, peu importe si elle reste ou si elle quitte la scène de surdosage avant l’arrivée de l’aide. La Loi protège également quiconque demeure sur les lieux lorsque l’aide arrive. 

Vers le haut