Offrir des soins de proximité dans un environnement adapté

Ce projet consiste à moderniser les unités de soins de courte durée, le Centre mère–enfant–famille et la pharmacie, à diminuer le nombre de chambres multiples et augmenter le nombre de chambres individuelles à l’unité de soins de courte durée de médecine chirurgie.

Au bénéfice de la population des Laurentides :

  • Prévenir et contrôler les infections par la transformation de chambres multiples en chambres individuelles
  • Réaménager le Centre mère–enfant
  • Optimiser les activités de pharmacie par leur centralisation

L’Hôpital de Mont‐Laurier abrite principalement les services du programme de santé physique.

Par sa localisation et sa mission, cette installation offre une vaste étendue de services médicaux. Par ailleurs, l’Hôpital de Mont-Laurier fait partie du réseau québécois de traumatologie à titre de centre primaire de traumatologie.

Le projet consiste à


Moderniser les unités de soins et le Centre mère–enfant

  • Diminution des chambres multiples et augmentation du nombre de chambres individuelles;
  • Chambres prévues pour l’isolement respiratoire avec un différentiel de pression négative (sas) et les soins bariatriques;
  • Lits pour les soins palliatifs;
  • Chambres individuelles de type « TARP » (travail, accouchement, récupération, post-partum);
  • Lit ante-partum de type « GARE » (grossesses à risques élevés);
  • Chambres en pédiatrie, dont une avec sas.

Centraliser les activités de pharmacie

  • Deux salles blanches dédiées à la préparation de produits stériles, dangereux et non dangereux;
  • Les locaux de soutien à ces salles;
  • Une zone opérationnelle (celle-ci comportant une ensacheuse et une valideuse);
  • La préparation et la distribution de la médication pour les unités de soins et services externes de l’Hôpital de Mont-Laurier, des différents secteurs cliniques du Centre de services de Rivière-Rouge et également pour le CHSLD Sainte-Anne de Mont-Laurier;
  • Les locaux nécessaires à l’administration et au soutien technique du bon fonctionnement de la pharmacie.

La pharmacie demeurera au premier étage dans une partie actuelle et une actualisée. Elle disposera ainsi d’une plus grande superficie. La centralisation de l’unité de pharmacie vise à optimiser l’organisation du travail et à mettre aux normes les locaux pour répondre aux exigences actuelles.

De plus, on favorisera une proximité entre la pharmacie et la clinique d’hémato-oncologie de l’Hôpital de Mont-Laurier, dans une perspective de limiter les distances relativement à la distribution de médicaments dangereux.