Hôpitaux (à l'exception de l'Hôpital régional de Saint-Jérôme)

Il est possible pour un proche de visiter un usager à l’hôpital (voir particularités pour l'Hôpital régional de Saint-Jérôme) à l’exception des unités en éclosion qui demeureront fermés aux visiteurs. À ce titre, nous invitons la population à confirmer l'autorisation de visite auprès de l'unité de soins avant de se déplacer en cas de doute.

  • Les visites sont limitées à une personne à la fois, pour un maximum de 4 visiteurs par jour (24 h);
  • Il est recommandé que les visiteurs soient âgés entre 18 et 70 ans;
  • Les heures de visites doivent être respectées;
  • La distanciation physique devra être respectée dans tous les cas. Cette approche permettra de protéger la santé et la sécurité des résidents, du personnel et des visiteurs.

Toutefois, ces directives peuvent être modulées pour des raisons humanitaires, par exemple si un patient est en fin de vie ou s’il s’agit d’une urgence.


Conditions générales

Parmi les conditions générales, mentionnons que les personnes suivantes ne pourront visiter un proche :

  • une personne ayant reçu un diagnostic de COVID-19 dans les 28 derniers jours;
  • une personne dont la guérison n’a pas été confirmée ;
  • une personne ayant des symptômes compatibles avec la COVID-19;
  • une personne suspectée d’être infectée ou en attente d’un résultat (en isolement).

Conditions particulières à certains secteurs

  • Salles d'urgence

Un seul accompagnateur par patient est autorisé, à moins que la présence d’autres personnes soit requise pour des raisons médicales ou pour l’annonce d’une mauvaise nouvelle. Les visiteurs pourraient être interdits temporairement en cas de fort achalandage.

  • Cancérologie

La présence des accompagnateurs est limitée aux cas qui le requièrent, par exemple pour des patients qui ont besoin d’un soutien particulier, comme des personnes ayant un trouble cognitif ou des enfants hospitalisés. Dans le cas de greffe de moelle osseuse et de thérapie cellulaire, personne n’est admis, sauf si nécessaire et à condition de se soumettre à une procédure de triage ou de test applicable à l’unité.

  • Obstétrique et pédiatrie

Toutes les mesures raisonnables doivent être mises en place pour favoriser la présence d’une personne accompagnatrice lors de l’accouchement. La présence des parents est favorisée en néonatalogie et en pédiatrie, toujours selon les mesures de prévention des infections établies. Si ces personnes sont atteintes de la COVID-19, elles ne peuvent être présentes, sauf en cas de circonstances exceptionnelles ou si la mère qui accouche ou l’enfant hospitalisé sont aussi atteints, auquel cas ils pourront se déplacer ensemble dans l’hôpital, en portant un masque.

  • Imagerie médicale, endoscopie

Un accompagnateur par usager est permis lorsque la situation le nécessite (exemple : échographie obstétricale, clientèle pédiatrique, en perte d’autonomie ou présentant des troubles mentaux, etc.)