Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

Les MPOC comprennent les bronchites chroniques et l'emphysème. Les MPOC sont des maladies assez fréquentes, causées en grande partie par le tabagisme. Toutefois, les MPOC sont des maladies sous diagnostiquées.

On n’estime à plus de 28 300 personnes de 35 ans et plus souffriraient d'une MPOC dans la région des Laurentides. Le nombre de personnes atteintes est à la hausse principalement en raison de la croissance et du vieillissement de la population. La région des Laurentides compte environ  2 000 nouveaux cas de MPOC par année.

Modalités d’accès

Spirométrie (durée 15-30 minutes)

Lors de ce test, vous devrez mettre la pièce buccale dans votre bouche, prendre une grande inspiration, puis souffler le plus rapidement possible et le plus fort tout l’air contenu dans vos poumons. Selon les résultats, vous pourriez faire jusqu’à plusieurs essais. La spirométrie est également utilisée lors des cliniques de dépistage et de suivi de la MPOC.

Bilan de base (durée 60 minutes)

Le bilan de base regroupe quatre tests différents :

  • la spirométrie lente;
  • la spirométrie forcée;
  • un test où vous devrez respirer normalement pendant cinq minutes;
  • un test où vous devrez prendre la plus grande respiration possible et la retenir pendant dix secondes.

Selon les résultats, l’inhalothérapeute pourrait administrer du ventolin, afin de mesurer la réponse à ce médicament. Et une prise de sang par ponction artérielle pourrait également être effectuée.

Provocation bronchique (durée 60 minutes)

La provocation bronchique permet d’évaluer si les bronches sont plus sensibles que la normale. Lors de ce test, vous devrez respirer une concentration connue de médicament durant quelques minutes. Par la suite, vous ferez le test de la spirométrie. Selon les résultats, vous pourriez faire jusqu’à plusieurs essais en respirant une concentration différente de médicament.

Attention, certains inhalateurs doivent être cessés avant de passer les examens ainsi que certains autres médicaments et aliments (café et chocolat). Si vous ne possédez pas les directives, communiquez avec l’installation avec lequel vous avez rendez-vous. Sinon, il sera important de le mentionner à l’inhalothérapeute lors de votre examen.

Les tests de provocation bronchique et bilan de base seront analysés par un pneumologue. Le diagnostic sera ensuite communiqué au médecin qui a fait la demande de l’examen.

Centre d’enseignement MPOC

Les personnes atteintes d’une MPOC peuvent bénéficier de services éducatifs par l'entremise du Centre d'enseignement MPOC.  La connaissance de la MPOC et de son traitement favorise la prise en charge, par la personne atteinte, de sa maladie en améliorant sa capacité à participer activement à son traitement et sa qualité de vie. Majoritairement, le rôle des intervenants est d’aider la personne atteinte à mieux comprendre la maladie et à maîtriser ses symptômes. Les services sont dédiés aux personnes atteintes et leurs proches. Ils sont offerts par module en individuel ou en groupe.

Le programme éducatif « mieux vivre avec une MPOC » est utilisé dans tous les centres. Ce programme est reconnu par le Réseau québécois en éducation de la santé respiratoire (RQESR).

La région des Laurentides possède quatre centres d’enseignement MPOC. Si vous avez reçu un diagnostic de MPOC, nous vous invitons à communiquer avec le centre d’enseignement  le plus près de chez vous.

Hôpital de Mont-Laurier
Tél. 819-623-1228, poste 6449
Téléc. 819-623-1311

Centre de services de Rivière-Rouge
Tél. 819-275-2118, poste 53481
Téléc. 819-275-1304

Hôpital Laurentien
Services individuels seulement
Tél. 819-324-4000, poste 34716

Hôpital régional de Saint-Jérôme
Tél. 450-432-2777, poste 22579 (option 3)

Hôpital de Saint-Eustache
Tél. 450-473-6811 p.44479

Programme de réadaptation pulmonaire

Les bienfaits des programmes de réadaptation pulmonaire sont clairement documentés et appuyés par des données probantes nationales et internationales. C’est le traitement le plus efficace pour améliorer l’essoufflement, la tolérance à l’effort et la qualité de vie chez des patients atteints de la MPOC. De plus, une étude menée par l’Université Mc Gill et Laval, en 2008, a permis de confirmer l’efficacité d’un programme de réadaptation réalisé à domicile et que cette alternative est aussi efficace et sécuritaire que celle en milieu hospitalier. 

Deux programmes de réadaptation pulmonaire sont offerts en milieu hospitalier. Pour avoir plus d’information concernant ces deux types de programmes, nous vous invitons à communiquer avec l’installation le plus près de chez vous. Veuillez noter qu’une évaluation médicale préalable est nécessaire avant de débuter le programme :

Hôpital Laurentien
819-324-4000, poste 34716

Hôpital régional de Saint-Jérôme
450-432-2777, poste 22579 (option 4) 

Pour la clientèle en perte d’autonomie suivie par les services de soutien à domicile (SAD), il est également possible de suivre un programme de réadaptation pulmonaire. Nous vous invitons à en discuter avec  l’inhalothérapeute qui assure le suivi.