Le syndrome d'apnée du sommeil (SAS) est une pathologie deux fois plus fréquente chez l’homme d’âge moyen que la femme. Toutefois, chez la femme, pour laquelle on rencontre les mêmes facteurs de risque, le nombre devient équivalent après la ménopause.

Très peu d’études ont été réalisées au Québec et aucune sur le territoire des Laurentides. Cependant, selon la littérature le pourcentage de personnes atteintes d’un syndrome de l'apnée obstructive du sommeil se situe entre :

  • 5 et 10% de la population adulte;
  • 3% chez les enfants et 8% chez les adolescents.

On peut estimer qu’entre 28 000 et 56 000 personnes souffriraient d’apnée du sommeil dans la région des Laurentides.

L’apnée du sommeil est bien souvent associée à l’obésité. Un pourcentage important des personnes touchées présentent un IMC < 30 kg/m2. Par ailleurs, l’usage d’alcool, de sédatifs, d’opiacés et le tabagisme peuvent accentuer le problème d’apnée.

Le symptôme fréquent dans l’apnée du sommeil est la somnolence diurne. Les personnes atteintes présentent de 3 à 7 fois plus de risques d’avoir un accident de la route que les gens en santé;

Indépendamment de ces facteurs de risques, des pathologies cardio-vasculaires telles que l'hypertension, l'insuffisance coronarienne, les accidents vasculaires cérébraux et le diabète de type 2 peuvent être également liés à l’apnée du sommeil. 

Modalités d’accès

Votre médecin de famille ou un médecin en clinique sans rendez-vous pourra vous donner une prescription pour une consultation auprès d'un spécialiste ou pour passer un test de dépistage ou permettant d'établir un diagnostic. Différents types de tests existent, mais n'apportent pas les mêmes informations sur l'état de votre sommeil. Pour passer ces tests, vous devez, avec votre prescription en main, prendre un rendez-vous dans un laboratoire du sommeil privé ou dans les hôpitaux de la région selon le type de test.

Tests de dépistage et diagnostics

Le diagnostic définitif permettant d'établir la présence d'apnée du sommeil repose sur l'évaluation clinique lors d'un test du sommeil et d'une polysomnographie (PSG).  

Polysomnographie

Cet examen est l'examen le plus complet. Il se fait la nuit en laboratoire sous surveillance d’un professionnel.

Polygraphie cardiorespiratoire du sommeil (PCRS)

Ce type de test est moins étoffé, souvent exécuté à domicile, il est utilisé surtout chez les personnes présentant les symptômes suivants : ronflement, pauses, somnolence c’est-à-dire chez les patients avec présentation classique de l’apnée obstructive du sommeil, ainsi que les personnes plus à risques ex : obésité.

Saturométrie nocturne (ou oxymétrie nocturne)

C’est une pince que l’on place au bout du doigt et qui enregistre les battements du cœur et le taux d’oxygène dans le sang. Cela permet de déterminer s’il y a une diminution de l’oxygène dans le sang pendant le sommeil (ce qui serait le signe d’apnée du sommeil).

Test de titration

Il s’agit de déterminer le niveau de pression de l’appareil à pression positive continue (APPC, CPAP en anglais) pour vérifier son efficacité sur le traitement de l’apnée du sommeil.

Bien que plus rares d’autres types de tests peuvent également être prescrits notamment : test de maintien à l’éveil (TME), test itératif de latence à l’endormissement (TILE).

Pour prendre un rendez-vous, vous pouvez communiquer avec l’installation la plus de chez vous en fonction du type de test demandé. Veuillez prendre note qu’une prescription médicale est requise.

Hôpital Mont-Laurier
Tél. 819-623-1228, poste 6449
Téléc. 819-623-1311

Hôpital Laurentien
Tél. 819-324-4040

Hôpital régional de Saint-Jérôme
Tél. 450-432-2777, poste : 22579
Téléc. 450 431-8209

Centre multiservices de santé et de services sociaux d'Argenteuil 
Tél. 450-562-3713