Abus et maltraitance envers les aînés

 LIGNE AIDE ABUS AÎNÉS : 1 888 489-2287

La maltraitance envers les personnes aînées existe et nombreuses sont les victimes. Il peut s’agir de maltraitance psychologique ou physique, sexuelle, matérielle ou financière, de maltraitance organisationnelle,  de violation des droits de la personne ou encore d’âgisme.

Vous croyez être victime de maltraitance ou craignez qu’une personne aînée près de vous le soit? N’hésitez pas, contactez la ligne d’écoute et de référence AIDE ABUS AÎNÉS

La ligne AIDE ABUS AÎNÉS est un service anonyme et confidentiel, sans frais, accessible partout au Québec, et ce, tous les jours de 8 h à 20 h. Que vous soyez une personne aînée victime de maltraitance, un membre de la famille, un ami, un voisin ou encore un intervenant en contact avec une personne maltraitée, vous pouvez utiliser ce service.

Du personnel professionnel expérimenté est là pour vous écouter, vous conseiller et vous diriger vers les ressources les plus adéquates pour répondre à vos besoins.

Formes de maltraitances

La maltraitance envers les personnes aînées existe et nombreuses sont les victimes. Elle peut prendre diverses formes et toucher plusieurs types de personnes. Il peut s’agir de :

  • Maltraitance psychologique, soit la personne qui est humiliée, menacée, infantilisée, ignorée ou isolée.

  • Maltraitance physique, soit la personne qui est bousculée, serrée, frappée, attendue de façon exagérée pour aller aux toilettes, non-assistée pour se nourrir, etc.

  • Maltraitance sexuelle, soit la personne qui subit des attouchements, une relation sexuelle imposée, des attitudes ou des propos suggestifs.

  • Maltraitance matérielle ou financière, soit une personne qui se fait soutirer de l’argent ou voler des biens, qui se fait demander un prix excessif pour des services rendus.

  • Maltraitance organisationnelle, soit une personne qui reçoit des soins ou des services dont les droits sont brimés.

  • Violation des droits de la personne, soit une personne qui se fait imposer un traitement médical, qui est devant l’impossibilité de faire des appels téléphoniques ou de recevoir de la visite, de pratiquer sa religion, etc.

  • Âgisme, soit une personne qui vit de la discrimination en raison de son âge, par des attitudes hostiles ou négatives, des gestes préjudiciables ou de l’exclusion sociale.

La lutte à la maltraitance est l’affaire de tous afin de soutenir nos aînés et ainsi améliorer leurs conditions de vie.

Pour en savoir davantage sur la maltraitance et pour mieux la repérer, consultez le site /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextmaltraitanceaines.gouv.qc.ca

La lutte à la maltraitance est l’affaire de tous

Dans le cadre du déploiement du plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2010‐2015 et reconduit jusqu’en avril 2017, la région des Laurentides a mis en place son premier plan d’action régional 2012‐2015 pour contrer la maltraitance envers les aînés.  Un nouveau plan a été présenté en entériné par la TCRAL, le comité régional pour contrer la maltraitance et le comité d’orientation pour 2015-2017.

Il invite les acteurs du milieu à travailler ensemble et en complémentarité dans un but commun, soit celui de contrer la maltraitance envers les personnes aînées des Laurentides. Il repose également sur l’engagement des organismes du milieu. D’ailleurs, des organismes sont déjà engagés depuis plusieurs années dans la lutte à la maltraitance dans les Laurentides.

La lutte à la maltraitance est l’affaire de tous afin de soutenir nos aînés et ainsi améliorer leurs conditions de vie.