Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Traumatismes non intentionnels  >  Hospitalisation spécifique à une lésion traumatique causée par un accident de véhicules à moteur

Hospitalisation spécifique à une lésion traumatique causée par un accident de véhicules à moteur

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Hospitalisation spécifique à une lésion traumatique causée par un accident de véhicules à moteur (703 Ko) (septembre 2015)

Faits saillants

Les taux d'hospitalisation causée par un accident de véhicules à moteur de la région et du Québec sont semblables

Les taux d'hospitalisation causée par un accident de véhicules à moteur sont semblables dans la région des Laurentides et au Québec à la période 2010-2013. Dans les périodes précédentes, les taux de la région étaient significativement supérieurs à ceux du Québec. Le graphique illustre une tendance à la baisse du taux d'hospitalisation dans la région et au Québec.

Les taux d'hospitalisation varient entre les territoires de RLS. On observe des taux plus élevés que la région dans les territoires d'Antoine-Labelle, des Laurentides et d'Argenteuil à la période 2010-2013. En contrepartie, le taux du RLS de Thérèse-De Blainville est plus faible que celui de la région.

Le taux d'hospitalisation causée par un accident de véhicules à moteur est plus élevé chez les hommes que chez les femmes

On remarque des taux d'hospitalisation spécifique à une lésion traumatique causée par un accident de véhicules à moteur plus élevés chez les hommes que chez les femmes dans la région des Laurentides et au Québec. À la période 2010-2013, on comptait en moyenne 132 hospitalisations par année chez les hommes et 82 hospitalisations chez les femmes de la région (données non présentées).

Les taux d'hospitalisation causée par un accident de véhicules à moteur sont comparables dans la région des Laurentides et au Québec à la période 2010-2013 à la fois chez les hommes et les femmes. Les taux suivent une tendance à la baisse chez les hommes et les femmes.

Taux d'hospitalisation causée par un accident de véhicules à moteur plus élevé chez les 18 à 24 ans

Les taux d''hospitalisation spécifique à une lésion traumatique causée par un accident de véhicules à moteur varie selon les groupes d''âge. On remarque un taux plus faible chez les moins de 18 ans et les taux les plus élevés chez les 18 à 24 ans, suivis par les 75 ans ou plus.

Le taux est particulièrement important chez les jeunes hommes de 18 à 24 ans, qui est près de deux fois plus élevé que celui des femmes du même âge (10,0 hospitalisations pour 10 000 hommes comparativement à 5,1 hospitalisations pour 10 000 femmes; données non présentées dans le tableau).

De plus, le taux d''hospitalisation des 18 à 24 ans est significativement supérieur dans la région comparativement au taux du Québec, alors que les taux des autres groupes d''âge sont semblables dans la région et la province.

La plupart des taux d''hospitalisation des groupes d''âge suivent une tendance à la baisse, sauf le taux des 75 ans ou plus, qui est stable depuis les trois dernières périodes.

Dernière mise à jour le : 01 octobre 2015


© Gouvernement du Québec 2017