Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Maladies chroniques  >  Surplus de poids chez les adultes (2003 à 2013-2014)

Surplus de poids chez les adultes (2003 à 2013-2014)

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Surplus de poids chez les adultes (2003 à 2013-2014)  (788 Ko) (mai 2016)

Faits saillants

Plus de la moitié de la population laurentienne présente un surplus de poids

Pour la période 2013-2014, plus de 55 % de la population de 18 ans ou plus de la région des Laurentides présentait un surplus de poids. L'enquête n'a pu confirmer d'écart significatif entre les proportions de la région et du Québec. Il importe de se rappeler que ces prévalences sous-estiment probablement la réalité, car elles sont basées sur la déclaration des répondants plutôt que sur des mesures.

Selon le graphique, la proportion de la population présentant un surplus de poids a suivi une tendance à la hausse entre 2005 et 2009-2010 au Québec et dans la région. La proportion était demeurée stable en 2011-2012, mais la hausse est de retour en 2013-2014.

Les hommes sont plus nombreux à présenter un surplus de poids

En 2013-2014, tant à l'échelle provinciale que régionale, les hommes sont proportionnellement plus nombreux que les femmes à présenter un surplus de poids (66 % comparé à 46 % dans la région des Laurentides).

De plus, la proportion d'hommes présentant un surplus de poids est plus élevée dans la région qu'au Québec (66,0 % comparé à 60,3 %).

Historiquement, dans la région comme au Québec, on observe une proportion plus élevée d'hommes que de femmes présentant un surplus de poids.

La proportion de surplus de poids est plus importante après 25 ans

Dans la région en 2013-2014, la proportion de la population présentant un surplus de poids passe de 30,4 % chez les 18 à 24 ans à 53,6 % chez les 25 à 44 ans. Ensuite, les proportions avoisinent 61 % chez les groupes de 45 à 64 ans et les 65 ans ou plus.

On ne remarque pas d''écart significatif entre les proportions de la région des Laurentides et celles du Québec.

dans le graphique, on observe des tendances à la hausse particulièrement chez les 25 à 44 ans et les 65 ans ou plus.

L'embonpoint et l'obésité sont des problèmes qui perdurent dans notre région

Pour la période 2013-2014, plus du tiers de la population de 18 ans ou plus de la région des Laurentides présentait de l'embonpoint (35 %) alors qu'une personne sur cinq de 18 ans ou plus souffrait d'obésité. On observe des proportions relativement semblables à l'échelle provinciale pour la même période. Il importe de se rappeler que ces prévalences sous-estiment probablement la réalité, car elles sont basées sur la déclaration des répondants plutôt que sur des mesures.

Les hommes sont proportionnellement plus nombreux à présenter de l'embonpoint que les femmes (42,5 % comparé à 28,3 % ). Quant à l'obésité, la différence selon les sexes est moins prononcée, mais tout de même présente (23,6 % chez les hommes comparé à 17,3 % chez les femmes, données non présentées).

La proportion d'embonpoint fluctue légèrement dans la région, alors que la proportion d'obésité suit plutôt une tendance à la hausse. La hausse a été particulièrement marquée chez les hommes de la région en 2013-2014 (donnée non présentée).

Environ un adulte sur deux présente un surplus de poids

La problématique du surplus de poids semble affecter tous les territoires de RLS.  L'enquête n'a pas permis de confirmer d'écart significatif pour certains territoires.

Le graphique par RLS permet de visualiser la variabilité de l'estimation de chaque territoire.

Dernière mise à jour le : 21 février 2017


© Gouvernement du Québec 2017