Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Maladies chroniques  >  Mortalité par cancer

Mortalité par cancer

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Mortalité par cancer  (592 Ko) (juin 2015)

Faits saillants

Un taux de mortalité par cancer régional encore supérieur au Québec, mais la baisse se poursuit

Le nombre annuel moyen de décès par cancer augmente d'une période à l'autre, s'élevant à 1290 décès dans la région des Laurentides à la période 2007-2011. Cette augmentation s'explique en partie par l'accroissement et le vieillissement de la population. Toutefois, lorsqu'on ajuste les taux de décès pour l'âge, on remarque une diminution progressive des taux dans la région et au Québec.

À la période 2007-2011, les taux ajustés de décès par cancer de la région étaient significativement supérieurs à ceux du Québec tout comme les périodes précédentes. L'écart entre la région et le Québec se maintient.

Les taux de mortalité par cancer varient d'un territoire de RLS à un autre. Pour la période 2007-2011, les taux sont significativement plus élevés que le taux régional dans les RLS d'Antoine-Labelle et d'Argenteuil. En contrepartie, le RLS des Pays-d'en-Haut présente un taux inférieur à la région.

Les taux de mortalité par cancer chez les femmes sont supérieurs dans la région

On remarque que le taux de décès par cancer chez les femmes de la région est significativement supérieur au Québec et ce, depuis au moins la période 1995-1999. L'écart entre la région et le Québec est demeuré constant lors des deux périodes les plus récentes.

Après avoir connu une augmentation entre les périodes 1990-1994 et 2000-2004, le taux de mortalité par cancer tend à diminuer dans la région. Au Québec, le taux diminue progressivement depuis au moins la période 1990-1994.

Les taux d'aucun territoire ne se démarquent significativement de celui de la région.

La tendance à la baisse du taux de mortalité par cancer se poursuit chez les hommes

La baisse des taux ajustés de mortalité par cancer se poursuit chez les hommes de la région et du Québec. Le taux régional suit de très près celui provincial.

À la période 2007-2011, on observe un taux de mortalité significativement plus élevé dans les territoires de RLS de Deux-Montagnes - Mirabel-Sud, d'Antoine-Labelle et d'Argenteuil alors qu'il est plus faible dans le RLS de Thérèse-De Blainville. 

Écart entre la région et le Québec chez les 50 à 69 ans à surveiller

Pour la période 2007-2011, on observe un taux de mortalité significativement plus élevé dans la région pour les 50 à 69 ans. Durant les périodes précédant 2005-2009, les taux régionaux étaient plus élevés que ceux du Québec seulement chez les 70 ans ou plus (données non présentées). L'analyse des données nous indique que les taux sont généralement à la baisse pour tous les groupes d'âge dans la région et au Québec.

Les chiffres du tableau nous démontrent que les taux de mortalité par cancer augmentent considérablement avec l'âge. Toutefois, bien que le taux de décès par cancer des 70 ans ou plus soit quatre fois supérieur à celui des 50 à 69 ans, le nombre total de décès par cancer est partagé majoritairement dans ces deux groupes à la hauteur de 53 % des décès par cancer chez les 70 ans ou plus et de 41 % chez les 50 à 69 ans.

Dernière mise à jour le : 19 juin 2015


© Gouvernement du Québec 2017