Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Maladies chroniques  >  Incidence du cancer du poumon

Incidence du cancer du poumon

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Incidence du cancer du poumon  (535 Ko) (juin 2015)

Faits saillants

Taux d'incidence de cancer du poumon plus élevé dans la région

Pour la période 2006-2010, on observe un taux d'incidence du cancer du poumon supérieur dans la région qu'au Québec.  Celui-ci est significativement supérieur au taux du Québec depuis 1995-1999.  Une grande variabilité existe entre les territoires de RLS. Pour la période 2006-2010, le taux d'incidence du cancer du poumon est significativement plus élevé que celui de la région dans les RLS d'Antoine-Labelle et d'Argenteuil, de Deux-Montagnes - Mirabel-Sud et de la Rivière-du-Nord - Mirabel-Nord. En contrepartie, il est significativement inférieur dans les RLS des Pays-d'en-Haut et de Thérèse-De Blainville. Le taux du RLS des Laurentides tend également à être inférieur à celui de la région.

Le graphique montre une progression constante du taux dans la région entre 1990-1994 et 2000-2004 alors qu'au Québec le taux est plus stable.  Le taux de la région a fléchi légèrement à la période 2005-2009 faisant en sorte que l'écart avec le Québec s'est rétréci.

Un taux d'incidence qui augmente chez les femmes

Le graphique illustre une augmentation constante du taux d'incidence du cancer du poumon chez les femmes entre 1985-1989 et 2005-2009 dans la région et au Québec.

Depuis 1995-1999, les taux d'incidence du cancer du poumon sont plus élevés dans la région qu'au Québec. L'écart entre la région et le Québec est demeuré stable entre les périodes 2000-2004 et 2005-2009. Pour la période 2006-2010, aucun territoire n'a un taux significativement différent de celui de la région.

Des taux d'incidence plus élevés chez les hommes dans la région qu'au Québec

Depuis 1995-1999, les hommes de la région connaissent des taux significativement supérieurs à l'ensemble du Québec. Toutefois, l'écart entre la région et le Québec a diminué entre les périodes 2000-2004 et 2005-2009. Pour la période 2006-2010, les RLS d'Antoine-Labelle et de Deux-Montagnes - Mirabel-Sud présentent des taux d'incidence plus élevés que la région, alors que les RLS des Pays-d'en-Haut et de Thérèse-De Blainville affichent des taux inférieurs à la région. 

Le graphique montre que les taux ont diminué constamment entre 1985-1989 et 2005-2009 dans la région et au Québec.

Dernière mise à jour le : 18 juin 2015


© Gouvernement du Québec 2017