Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Maladies chroniques  >  Incidence du cancer

Incidence du cancer

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Incidence du cancer  (554 Ko) (juin 2015)

Faits saillants

Des taux d'incidence plus élevés dans la région

Pour la période 2006-2010, on observe un taux d'incidence de cancer plus élevé dans la région qu'au Québec. Cet écart persiste depuis plusieurs périodes. Le territoire de RLS d'Argenteuil se démarque avec un taux d'incidence particulièrement élevé depuis quelques périodes. En contrepartie, on remarque que le territoire de RLS des Laurentides présente un taux d'incidence significativement plus faible que celui de la région et du Québec.

Le graphique montre une augmentation du taux d'incidence de cancer entre 1985-1989 et 2000-2004 dans la région. Il faut noter que l'augmentation entre 1995-1999 et 2000-2004 a été accentuée en raison de l'ajout au fichier des cas de cancer identifiés au décès depuis 2000. Par la suite, le taux est demeuré relativement stable pour la période 2005-2009.

Stabilisation du taux d'incidence de cancer chez les femmes

Le graphique illustre une augmentation marquée du taux d'incidence du cancer chez les femmes de la région entre 1990-1994 et 2000-2004. Par la suite, le taux s'est stabilisé dans la région alors que la hausse s'est poursuivie au Québec.

Dans l'analyse de la tendance autant au niveau provincial que régional il faut prendre en considération que depuis l'année 2000 les cas de tumeurs identifiés seulement au décès sont ajoutés au fichier, ce qui peut accentuer l'augmentation des taux de tumeurs.

Pour la première fois depuis quelques périodes, on n'observe pas d'écart significatif entre la région et le Québec à la période 2006-2010 tel que présenté dans le tableau. Aucun territoire de RLS ne se démarque significativement du taux régional.

Au niveau local, aucun territoire de RLS ne se distingue avec un taux d'incidence du cancer chez les femmes significativement différent au taux régional.

Taux d'incidence plus élevé chez les hommes de la région

La région des Laurentides présente des taux d'incidence du cancer chez les hommes significativement plus élevés que ceux de l'ensemble du Québec depuis la période 1995-1999. À la période 2006-2010, on remarque des écarts importants entre les territoires de RLS. Le RLS d'Argenteuil affiche un taux d'incidence significativement supérieur à celui de la région. À l'inverse, les RLS des Pays-d'en-Haut et des Laurentides se distinguent avec des taux d'incidence significativement inférieurs aux taux régional et provincial.

Le graphique de tendance montre que le taux d'incidence de cancer chez les hommes de la région diminue depuis 1990-1994.  Le taux provincial montre également une tendance à la baisse. Toutefois, l'écart entre le taux de la région et celui du Québec est plus important à la période 2005-2009 qu'à la période précédente.

L'incidence du cancer augmente avec l'âge

Les taux d'incidence du cancer augmentent de façon importante avec l'âge allant de 43 nouveaux cas par 100 000 chez les 0 à 39 ans à plus de 2 400 nouveaux cas par 100 000 chez les 70 ans ou plus dans la région durant la période 2006-2010.

On remarque un taux d'incidence plus élevé chez les 50-69 ans de la région comparativement au Québec. D'ailleurs, c'est dans ce groupe d'âge qu'on observe le plus grand nombre de nouveaux cas.

Dernière mise à jour le : 18 juin 2015


© Gouvernement du Québec 2017