Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Habitudes de vie et comportements  >  Population consommant quotidiennement au moins une sorte de boisson sucrée

Population consommant quotidiennement au moins une sorte de boisson sucrée

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Population consommant quotidiennement au moins une sorte de boisson sucrée (605 Ko) (février 2017)

Faits saillants

La proportion de consommateurs de boissons sucrées est plus importante dans la région qu'au Québec

Dans la région des Laurentides, c'est plus d'une personne sur cinq qui consomment quotidiennement au moins une sorte de boisson sucrée et les proportions sont supérieures à celles de l'ensemble de la province autant chez les hommes que chez les femmes.

Les hommes sont plus nombreux en proportion que les femmes à consommer quotidiennement au moins une sorte de boisson sucrée, et ce, dans la région comme au Québec.

Il existe une certaine variabilité à l'échelle des RLS. On observe des proportions plus élevées de consommateurs de boissons sucrées que dans la région dans le RLS d'Argenteuil et chez les hommes du RLS de la Rivière-du-Nord─Mirabel-Nord. Les territoires un peu plus au nord semblent présenter des proportions plus faibles que dans la région. C'est le cas principalement des RLS des Laurentides et des Pays-d'en-Haut. Plus au sud, le RLS de Thérèse-De Blainville présente également une proportion plus faible, mais chez les hommes uniquement.

La proportion de consommateurs de boissons sucrées est plus élevée chez les adultes de la région

Les personnes de 25 à 64 ans de la région présentent des proportions de consommation quotidienne d'au moins une sorte de boisson sucrée supérieures à celles du Québec.

On observe une distribution partagée assez également entre les groupes d'âges des consommateurs de boissons sucrées autant dans la région que dans l'ensemble de la province. Toutefois, au Québec, on remarque que les jeunes de 15 à 24 ans se distinguent des autres groupes d'âges avec une proportion plus élevée. À l'échelle de la région, l'enquête ne permet pas de confirmer d'écart significatif entre les différents groupes d'âges.

La consommation de boissons sucrées est liée à la défavorisation matérielle et sociale

Dans la région, la proportion de personnes consommant quotidiennement au moins une sorte de boisson sucrée est plus importante dans les secteurs ayant des conditions matérielles et sociales plus défavorables comparativement aux secteurs les plus favorables.

Lorsque l'on analyse la défavorisation matérielle et sociale séparément (données non présentées), on constate que la consommation de boissons sucrées est en effet liée aux deux dimensions de la défavorisation, mais plus fortement à la défavorisation matérielle qu'à la dimension sociale.

Les boissons gazeuses sont toujours très populaires, en particulier dans la région

Dans la région des Laurentides comme au Québec, les boissons gazeuses représentent la sorte de boisson sucrée la plus consommée quotidiennement, devançant de beaucoup les trois autres sortes de boissons sucrées principalement sur le marché. De plus, on observe une proportion plus élevée dans la région comparativement à celle du reste de la province.

Concernant les autres sortes de boissons sucrées, il y a environ 7 à 8 % de la population du Québec et de la région qui consomment quotidiennement des boissons à saveur de fruits. Les boissons pour sportifs, quoique consommées de façon plus marginale, présentent tout de même une proportion plus élevée dans la région que dans l'ensemble de la province. Pour ce qui est des boissons énergisantes, dans la région comme au Québec, moins de 1 % de la population en consomment tous les jours.

Dernière mise à jour le : 21 février 2017


© Gouvernement du Québec 2017