Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Habitudes de vie et comportements  >  Consommation élevée d'alcool

Consommation élevée d'alcool

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Consommation élevée d'alcool  (525 Ko) (mai 2016)

Faits saillants

Une plus grande proportion de consommateurs élevés d'alcool dans la région

En 2013-2014, environ 24 % de la population de 12 ans ou plus de la région des Laurentides avait eu une consommation élevée d'alcool à plusieurs reprises au cours de l'année. Cette proportion est significativement supérieure à celle du Québec (20,5 %).

Depuis 2013-2014, un changement a été apporté au seuil de consommation élevée d'alcool chez les femmes, passant de cinq à quatre consommations ou plus. Un écart entre la proportion de consommateurs élevés d'alcool des hommes et des femmes demeure malgré ce changement. En effet, pour la dernière période à l'étude, la proportion est encore plus élevée chez les hommes que chez les femmes de la région (29,3 % comparativement à 18,1 %). Le constat est le même pour la province.

La proportion d'adultes ayant une consommation élevée d'alcool diminue avec l'âge

En 2013-2014, la proportion de jeunes adultes de 18 à 24 ans ayant une consommation élevée d'alcool est particulièrement importante dans la région (45 %). Cette proportion diminue à 33 % chez les 25 à 44 ans et à 24 % chez les 45 à 64 ans. Elle se situe à moins de 10 % chez les aînés de 65 ans ou plus.

L'enquête n'a pu confirmer d'écarts significatifs entre les proportions de la région et celles du Québec.

De plus en plus de consommateurs élevés d'alcool chez les hommes de la région

La proportion de consommateurs élevés d'alcool chez les hommes de la région des Laurentides ne cesse d'augmenter, passant de 21,3 % en 2000-2001 à 29,3 % en 2013-2014. Au Québec la situation est plus stable depuis quelques années après avoir également connu une hausse au début des années 2000.

Il faut toutefois noter que, autant pour la période 2013-2014 que les autres années à l'étude, l'enquête n'a pu confirmer de différence significative entre la région et le Québec.

Dernière mise à jour le : 06 mai 2016


© Gouvernement du Québec 2017