Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Habitudes de vie et comportements  >  Consommation de malbouffe chez les élèves du secondaire

Consommation de malbouffe chez les élèves du secondaire

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Consommation de malbouffe chez les élèves du secondaire (1.1 Mo) (octobre 2014)

Faits saillants

Moins d'élèves qu'au Québec ont consommé de la malbouffe 5 fois ou plus par semaine

En effet, 11,9 % des élèves de la région des Laurentides ont déclaré avoir consommé de la malbouffe dans un restaurant ou un casse-croûte 5 fois ou plus au cours de la dernière semaine d'école comparativement à 15,3 % au Québec. 

Toutefois, la proportion d'élèves qui en ont consommé 1 à 2 fois au cours de la dernière semaine est plus élevée dans la région qu'au Québec, atteignant près de la moitié des jeunes du secondaire.

Rappelons tout de même qu'environ le quart des élèves de la région, ainsi que du Québec, n'avait consommé aucune malbouffe. 

Plus de garçons que de filles consomment de la malbouffe 5 fois ou plus par semaine

En effet, autant dans la région qu'au Québec, les garçons sont plus nombreux en proportion que les filles à avoir consommé de la malbouffe 5 fois ou plus au cours de la dernière semaine d'école.

Toutefois, les proportions de filles et de garçons ayant consommé de la malbouffe 5 fois ou plus dans la dernière semaine sont plus faibles dans la région qu'au Québec. 

Les élèves du 1er cycle sont moins nombreux en proportion à avoir consommé de la malbouffe 5 fois ou plus par semaine que ceux de l'ensemble du Québec

L'enquête a permis de confirmer que la région se distingue significativement du Québec par sa proportion plus faible d'élèves de 1er cycle ayant consommé de la malbouffe 5 fois ou plus au cours de la dernière semaine d'école.

Néanmoins, la consommation de malbouffe 5 fois ou plus par semaine chez les élèves du 1er cycle se compare à celle des élèves du 2e cycle, autant dans la région que dans la province.

Près des deux tiers des élèves de la région n'ont consommé aucune malbouffe le midi

Une proportion importante d'élèves dans la région (59,9 %), et même au Québec (54,2 %), n'ont pas consommé de malbouffe le midi au cours de la dernière semaine d'école. De plus, la proportion de la région est significativement supérieure à celle de la province.

Par ailleurs, les élèves de la région sont aussi moins nombreux, en proportion, à avoir consommé de la malbouffe le midi 2 fois ou plus au cours de la dernière semaine.

Un peu plus de 20 % des élèves de la région ont consommé de la malbouffe au souper 2 fois ou plus par semaine

Les élèves de la région se comparent à ceux du Québec avec une proportion d'environ 22 % d'élèves ayant consommé de la malbouffe pour le souper 2 fois ou plus au cours de la dernière semaine d'école.

Cependant, environ 40 % des élèves de la région et du Québec n'avaient pas consommé du tout de malbouffe au souper au cours de la dernière semaine.

Près de 8 élèves sur 10 dans la région n'ont pas consommé de malbouffe à d'autres moments de la journée ou de la soirée

La proportion d'élèves dans la région n'ayant consommé aucune malbouffe à d'autres moments de la journée ou de la soirée que les repas (déjeuner, dîner, souper) au cours de la dernière semaine d'école atteint près de 80 %. La région se compare favorablement au reste de la province, qui présente une proportion moindre.

De plus, seulement 7,5 % des élèves de la région en ont consommé 2 fois ou plus par semaine. L'enquête n'a pu confirmer d'écart significatif entre la région et le Québec.

Dernière mise à jour le : 20 octobre 2014


© Gouvernement du Québec 2017