Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Habitudes de vie et comportements  >  Consommateurs de drogues au cours des 12 derniers mois

Consommateurs de drogues au cours des 12 derniers mois

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Consommateurs de drogues au cours des 12 derniers mois (535 Ko) (février 2017)

Faits saillants

La proportion de consommateurs de drogues est plus élevée dans la région

La région des Laurentides présente une proportion de personnes ayant consommé de la drogue au cours des 12 derniers mois supérieure à celle que l'on observe dans le reste de la province, en particulier chez les hommes.

Les consommateurs de drogues sont plus souvent des hommes que des femmes. Au moins un homme sur cinq du Québec et de la région avait consommé de la drogue dans les 12 derniers mois.

En analysant le portrait par RLS, on remarque que deux territoires se distinguent de la région par leurs proportions significativement plus faibles de consommateurs de drogues. Il s'agit des RLS d'Antoine-Labelle et d'Argenteuil.

La consommation de drogues est plus élevée chez certains groupes d'âge de la région comparativement au Québec

Les jeunes de 15 à 24 ans ainsi que les adultes de 45 à 64 ans de la région des Laurentides présentent des proportions significativement supérieures à celles que l'on observe chez ces mêmes groupes d'âge à l'échelle de la province.

Peu importe le territoire, la consommation de drogues diminue avec l'âge. Entre 15 à 24 ans et 45 à 64 ans, elle passe d'au moins 40 % à environ 10 % pour ensuite devenir marginale chez les personnes de 65 ans ou plus avec des proportions inférieures à 2 %.

Proportion plus importante de consommateurs de cannabis dans la région

Les personnes ayant consommé du cannabis dans les 12 derniers mois sont significativement plus nombreuses en proportion dans la région des Laurentides que dans le reste du Québec.

Pour ce qui est des autres types de drogues (incluant principalement la cocaïne, l'ecstasy, les amphétamines, les médicaments non-prescrits, les hallucinogènes, les méthamphétamines et l'héroïne), leur consommation respective rapportée dans l'enquête est inférieure à 2 % dans la région et au Québec (données non présentées).

Dernière mise à jour le : 15 février 2017


© Gouvernement du Québec 2017