Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  État de santé mentale  >  Prévalence des troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité

Prévalence des troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Prévalence des troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (545 Ko) (février 2017)

Faits saillants

La prévalence des TDAH est supérieure dans la région et en forte augmentation

En 2014-2015, plus de 9 000 jeunes de la région ont reçu un diagnostic de TDAH ou ont été traités pour un TDAH au cours de l'année. La prévalence des troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité dans la région est significativement supérieure à celle du Québec (6,0 % comparé à 3,9 % en 2014-2015) et ce phénomène perdure depuis au moins 15 ans. La tendance dans le temps démontre que la prévalence des TDAH est en forte augmentation tant dans la région qu'au Québec.

La prévalence des TDAH varie selon les territoires de RLS. Depuis plusieurs années, on remarque que les prévalences des territoires de RLS des Laurentides et des Pays-d'en-Haut sont significativement inférieures à la région, alors que le RLS de Rivière-du-Nord─Mirabel-Nord présente des prévalences supérieures. Par contre, tous les territoires de RLS ont une prévalence semblable ou supérieure à celle du Québec.

La prévalence des TDAH est plus importante chez les garçons que chez les filles

En 2014-2015, on observe que la prévalence des TDAH chez les garçons est près du double de celle des filles (7,8 % pour les garçons comparé à 4,0 % pour les filles de la région). Ce phénomène apparaît dans tous les territoires de RLS.

La tendance dans le temps démontre que la prévalence des TDAH chez les garçons et les filles suit sensiblement les mêmes courbes de croissance.

La prévalence des TDAH est plus importante chez les 5 à 17 ans

La prévalence des TDAH est plus importante chez les enfants d'âge scolaire (5 à 11 ans et 12 à 17 ans). Dans la région, on observe des prévalences supérieures au Québec dans les trois premiers groupes d'âge (1 an à 4 ans, 5 à 11 ans et 12 à 17 ans). La prévalence du groupe des 18 à 24 ans est comparable au Québec.

On remarque une progression accrue de la prévalence des TDAH dans la population des 12 à 17 ans depuis l'année 2000-2001. Le groupe des 5 à 11 ans est aussi en augmentation mais de manière moins prononcée. La population âgée de 1 an à 4 ans affiche une tendance plutôt stable. Quasi inexisante au début des années 2000, la prévalence des TDAH chez les 18 à 24 ans connaît une hausse surtout depuis 2007-2008.

Dernière mise à jour le : 15 février 2017


© Gouvernement du Québec 2017