Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  État de santé mentale  >  Prévalence des troubles anxio-dépressifs

Prévalence des troubles anxio-dépressifs

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Prévalence des troubles anxio-dépressifs (648 Ko) (février 2017)

Faits saillants

Prévalence des troubles anxio-dépressifs à la baisse

On observe une légère tendance à la baisse, autant pour la province que pour la région, passant d'une prévalence de 8,7 % en 2000-2001 à 6,7 % en 2014-2015 pour la région des Laurentides. Jusqu'à la période 2012-2013, la région présentait une prévalence de troubles anxio-dépressifs plus élevée qu'au Québec.

En 2014-2015, 6,7 % de la population avait reçu un diagnostic de troubles anxio-dépressifs, soit plus de 39 000 personnes dans la région des Laurentides. C'est la catégorie la plus importante des troubles mentaux.

On observe des différences dans les prévalences des territoires de RLS. En 2014-2015, le RLS de Deux-Montagnes─Mirabel-Sud présente une prévalence inférieure à la région. En contrepartie, les RLS de la Rivière-du-Nord─Mirabel-Nord et d'Argenteuil affichent des prévalences supérieures à la région.

Des prévalences de troubles anxio-dépressifs plus élevées chez les femmes que chez les hommes

Pour l'année 2014-2015, la prévalence de troubles anxio-dépressifs est plus élevée chez les femmes de la région (8,6 %) que chez les hommes (4,9 %). On a le même constat pour le Québec. La tendance à la baisse de la prévalence semble plus marquée chez les femmes que chez les hommes.

Les prévalences des troubles anxio-dépressifs sont très similaires dans la région et au Québec, chez les femmes et chez les hommes.

Certains territoires présentent des prévalences très différentes. Le RLS de Deux-Montagnes─Mirabel-Sud a une prévalence inférieure à la région autant chez les hommes que chez les femmes. À l'opposé, le RLS d'Argenteuil présente des prévalences supérieures à la région chez les hommes et les femmes. Le RLS de la Rivière-du-Nord─Mirabel-Nord affiche une prévalence supérieure seulement chez les femmes tandis qu'on observe une prévalence inférieure à la région chez les hommes du RLS Pays-d'en-Haut.

Prévalence des troubles anxio-dépressifs plus élevée chez les jeunes de 1 à 17 ans de la région comparativement au Québec

La prévalence des troubles anxio-dépressifs des 1 à 17 ans est significativement supérieure dans la région comparativement au Québec depuis plus d'une décennie. En contrepartie, la prévalence des 65 ans ou plus de la région est inférieure à celle du Québec depuis 2009-2010.

En 2014-2015, la prévalence des troubles anxio-dépressifs est plus élevée chez les 18 à 64 ans (8,2 %) et le groupe des 65 ans ou plus (6,6 %) que chez les 1 à 17 ans (2,4 %) de la région des Laurentides.

On observe une hausse constante chez les 1 à 17 ans de la région passant de 1,4 % en 2000-2001 à 2,5 % en 2011-2012. Cette augmentation se retrouve particulièrement chez les filles (données non présentées). La situation s'est toutefois stabilisée dans les deux dernières années. À l'inverse, on remarque une tendance à la baisse de la prévalence des 18 à 64 ans (de 10,7 % à 8,2 %) et des 65 ou plus (de 9,8 % à 6,6 %) dans la région des Laurentides.

Dernière mise à jour le : 15 février 2017


© Gouvernement du Québec 2017