Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  État de santé mentale  >  Mortalité par suicide

Mortalité par suicide

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Mortalité par suicide  (590 Ko) (juin 2015)

Faits saillants

Un taux de suicide plus élevé dans la région

Pour la période 2007-2011, la région des Laurentides présente un taux de mortalité par suicide plus élevé que le Québec, alors que durant les périodes précédentes les taux étaient comparables. Durant la période 2007-2011, on comptait en moyenne 87 suicides par année dans la région. Le graphique illustre que le taux ajusté de mortalité par suicide connaît une tendance à la baisse entre les périodes 1995-1999 et 2005-2009 tant à l'échelle régionale que provinciale.

Le tableau montre une grande variabilité des taux entre les territoires de RLS. Le territoire de RLS d'Antoine-Labelle montre un taux significativement supérieur à la région depuis plusieurs années. Durant la période 2007-2011, les RLS de la Rivière-du-Nord - Mirabel-Nord et des Laurentides présentent également des taux significativement plus élevés que la région. En contrepartie, les territoires plus au sud, soit les RLS de Thérèse-De Blainville et des Deux-Montagnes - Mirabel-Sud montrent des taux plus faibles que la région.

L'écart entre la mortalité par suicide des hommes et des femmes s'amenuise dans la région

Les hommes présentent des taux de mortalité par suicide supérieurs à ceux des femmes dans la région comme au Québec. Les taux des hommes et des femmes de la région ne se distinguent pas significativement de ceux du Québec.

Alors que le taux de mortalité par suicide diminue chez les hommes depuis le sommet de 1995-1999, le taux des femmes de la région des Laurentides est plutôt stable. C'est pourquoi l'écart entre les suicides chez les hommes et les femmes s'atténue. On comptait 4,75 suicides chez les hommes pour un suicide chez les femmes durant la période 1995-1999 dans la région, alors que durant la période 2007-2011, le rapport est de 3,3 pour un.

Évolution divergente des taux de mortalité par suicide selon les groupes d'âge

Durant la période 2007-2011, on retrouvait les taux les plus élevés de suicide parmi les 45 à 64 ans et les plus faibles parmi les 15 à 24 ans. Toutefois, il n'en a pas toujours été ainsi. L'évolution de la mortalité par suicide suit des tendances divergentes selon les groupes d'âge. Le graphique illustre une diminution des taux entre les périodes 1995-1999 et 2005-2009 chez les deux groupes d'âge les plus jeunes, soit les 15 à 24 ans et les 25 à 44 ans. Pour les 45 à 64 ans, on observe peu de diminution depuis 1995-1999, alors qu'on observe même une hausse chez les 65 ans ou plus dans la région. Au Québec, les taux de mortalité par suicide de tous les groupes d'âge tendent à diminuer.

À la période 2007-2011, les taux de mortalité par suicide selon les groupes d'âge de la région des Laurentides sont comparables à ceux du Québec sauf pour les 65 ans ou plus, qui présentent un taux significativement supérieur à la province. On observe cet écart entre la région et la province depuis la période 2005-2009.

Dernière mise à jour le : 19 juin 2015


© Gouvernement du Québec 2017