Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.

Taux de chômage

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Taux de chômage  (261 Ko) (avril 2011)

Faits saillants

Taux de chômage régional plus faible

Le taux de chômage de la région des Laurentides est inférieur à celui du Québec, de façon notable pour 2001 et 2006. La tendance à la baisse du taux de chômage pour la période est sensiblement plus prononcée pour la région que pour le Québec.

On observe une grande variabilité entre les territoires, ceux plus au nord comme Antoine-Labelle, des Laurentides et Pays d'en-Haut présentent généralement les taux les plus élevés de la région et même que celui du Québec. On remarque une diminution particulièrement marquée du taux de chômage dans Argenteuil.

Des taux de chômage semblables chez les femmes et les hommes

Les taux de chômage des hommes et des femmes sont en général semblables. C'est ce qu'on observe dans les territoires plus au sud alors que dans les territoires plus au nord ce sont les hommes qui ont un taux de chômage plus élevé que celui des femmes. Cela ne veut pas nécessairement dire que les hommes ont plus de difficulté à se trouver un emploi, cela peut indiquer qu'il y a moins de femmes à la recherche d'un emploi ou que les hommes de ces territoires sont proportionnellement plus nombreux à occuper un emploi saisonnier.

Taux de chômage chez les jeunes de la région qui se rapproche de celui du Québec

Bien que le taux de chômage régional chez les jeunes de 15 à 24 ans était inférieur à celui du Québec, l'écart entre les deux s'est rétréci en 2006.

Le taux de chômage chez les jeunes de 15 à 24 ans a diminué grandement entre 1996 et 2006 dans la plupart des territoires, mais il est demeuré particulièrement élevé dans le RLS d'Antoine-Labelle. À l'inverse, c'est le RLS des Pays-d'en-Haut qui a connu la plus forte diminution.

En comparant le taux de chômage des 15 à 24 ans présenté sur cette page à celui du groupe plus âgé, on observe que le taux chez les 15 à 24 ans est beaucoup plus élevé que celui des 25 ans ou plus (11,4 % c. 4,8 %) en 2006 (données non présentées).

Dernière mise à jour le : 12 janvier 2016


© Gouvernement du Québec 2017