Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Dimension socioéconomique  >  Indicateurs socioéconomiques du recensement 2006  >  Population vivant sous le seuil de faible revenu

Population vivant sous le seuil de faible revenu

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Population vivant sous le seuil de faible revenu  (311 Ko) (avril 2011)

Faits saillants

Des proportions de personnes vivant sous le SFR à la baisse

La proportion de personnes vivant sous le seuil de faible revenu (SFR) AVANT IMPÔT est disponible au moins depuis 1996 alors que le SFR APRÈS IMPÔT est disponible depuis 2006. On utilisera donc, le SFR AVANT IMPÔT pour observer la tendance et on comparera les sous-groupes de la population avec le SFR APRÈS IMPÔT dans les pages suivantes.

On peut constater une tendance à la baisse pour chacun des territoires dans le tableau et dans le graphique. La région présente une proportion inférieure à celle de la province à chaque année recensée.

Des proportions de la population sous le SFR APRÈS IMPÔT dans la région et les RLS inférieures à celles du Québec

La région des Laurentides de même que tous ses territoires de RLS présentent en 2006 des proportions de leur population vivant sous le SFR APRÈS IMPÔT inférieures à celles du Québec.

On remarque des proportions plus élevées dans les RLS d'Argenteuil et des Deux-Montagnes - Mirabel-Sud et les proportions les plus faibles dans les RLS de Thérèse-De Blainville, des Pays-d'en-Haut et des Laurentides.

De manière générale, une plus grande proportion de femmes que d'hommes vivent sous le SFR après impôt. Les écarts entre les hommes et les femmes sont plus importants dans les territoires plus au sud de la région, alors que pour certains territoires plus au nord, les proportions sont égales ou plus élevées chez les hommes.

Écarts entre les groupes d'âge moins importants dans la région qu'au Québec

La proportion de personnes vivant sous le SFR APRÈS IMPÔT va de 6,9 % chez les personnes de 65 ans ou plus à 8,9 % chez les personnes de 18 à 24 ans dans la région. Par contre, cela représente des nombres comparables de personnes pour ces deux groupes d'âge. Au Québec, l'écart est plus important, passant de 9,9 % chez les 65 ans ou plus à 17,5 % chez les 18 à 24 ans.

Les proportions de chacun des groupes d'âge sont plus faibles dans la région qu'au Québec.

Dernière mise à jour le : 12 janvier 2016


© Gouvernement du Québec 2017