Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Dimension socioéconomique  >  Indicateurs socioéconomiques du recensement 2006  >  Population sans diplôme d'études secondaires

Population sans diplôme d'études secondaires

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Population sans diplôme d'études secondaires (255 Ko) (avril 2011)

Faits saillants

Une tendance à la baisse

La proportion de la population sans DES est légèrement plus élevée dans la région des Laurentides qu'au Québec. Comme pour le Québec, cette proportion est en baisse constante dans tous les territoires. En général, les territoires qui ont une population plus âgée que la moyenne régionale ont les proportions les plus élevées. Une exception : Pays-d'en-Haut qui, avec une population plutôt âgée, présente la prévalence la plus faible de la région. C'est aussi le territoire qui, en proportion, a connu la plus forte baisse de 1996 à 2006.

Les hommes et les femmes de 15 ans ou plus ont des proportions similaires de personnes sans diplôme dans la région comme au Québec.

Tendance différente chez les jeunes de 15 à 24 ans

En 1991, il existait des écarts importants entre le pourcentage de la population sans diplôme d'études secondaires des différents groupes d'âge, les personnes de 65 ans ou plus ayant une proportion beaucoup plus élevée que les plus jeunes. Depuis cette période, les proportions ont diminué considérablement chez les personnes de 65 ans ou plus et chez celles de 25 à 64 ans alors que la proportion a augmenté chez les jeunes de 15 à 24 ans.

En 2006, la proportion de jeunes de 15 à 24 sans diplôme d'études secondaires est supérieure dans la région qu'au Québec (45 % c. 37 %). Cette proportion est plus importante chez les hommes de cet âge que chez les femmes (49 % c. 40 %) (données non présentées).

Dernière mise à jour le : 15 janvier 2016


© Gouvernement du Québec 2017