Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Dimension sociodémographique  >  Migration intrarégionale et interrégionale

Migration intrarégionale et interrégionale

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Migration intrarégionale  (539 Ko) (juillet 2014)

Faits saillants

La migration diminue, mais demeure importante

Le taux annuel de migration de la région est en diminution de 2006 à 2012. Ce taux demeure toutefois positif dans toutes les MRC en 2012 à l'exception de la MRC Antoine-Labelle. Il est particulièrement important (supérieur à 1 %) dans le centre de la région (MRC Mirabel et MRC La Rivière-du-Nord). Depuis 2006, les MRC Deux-Montagnes, Thérèse-De Blainville, Les Pays-d'en-Haut et Les Laurentides ont toutes vu leur taux de migration diminuer. À l'opposé, seule la MRC Mirabel présente un taux en augmentation.

Un profil migratoire esquissé autour des jeunes familles et des jeunes retraités

La région présente un solde migratoire positif pour tous les groupes d'âge, sauf chez les 15-24 ans. L'accroissement migratoire est particulièrement important chez les 25-39 ans et les 0-9 ans, ce qui correspond aux groupes d'âge des jeunes familles. On constate aussi une migration assez forte de la part des 55-59 ans.

Le profil migratoire par groupe d'âge varie selon les MRC (données non présentées).

Les MRC La Rivière-du-Nord et Mirabel profitent de gains migratoires substantiels dans presque tous les groupes d'âge sauf chez les personnes très âgées.

Les MRC Deux-Montagnes et Thérèse-De Blainville affichent des taux migratoires positifs particulièrement dans les catégories d'âge correspondant aux jeunes familles ainsi qu'aux aînés très âgés. Par contre, elles ont une perte de jeunes de 20-24 ans.

Les MRC Pays-d'en-Haut et les Laurentides présentent un gain appréciable de personnes de 50 à 64 ans. On observe également des taux de migration positifs chez les personnes de 5 à 9 ans et celles de 30 à 45 ans dans la MRC Pays-d'en-Haut. Toutefois, davantage de jeunes de 15 à 24 ans quittent ces deux MRC.

La MRC d'Argenteuil présente des taux de migration positifs chez les 30 à 74 ans ainsi que chez les 0 à 4 ans. On observe toutefois des taux négatifs chez les 15 à 19 ans et les aînés très âgés.

La MRC d'Antoine-Labelle affiche des taux négatifs surtout chez les jeunes de 10 à 29 ans et les 70 ans et plus. On remarque un gain appréciable dans le nombre de personnes de 50 à 60 ans.

Dernière mise à jour le : 15 juillet 2014


© Gouvernement du Québec 2017