Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Statistiques et analyses  >  Fiches Regard Santé  >  Dimension sociodémographique  >  Langue parlée à la maison

Langue parlée à la maison

Fiche complète

 Fiche Regard Santé - Langue parlée à la maison (81 Ko) (février 2014)

Faits saillants

Une plus grande proportion de la population parle le français le plus souvent à la maison comparativement au Québec

Dans la région, 93,1 % de la population parle le français le plus souvent à la maison par rapport à 85,6 % dans la province. La tendance régionale est plutôt stable depuis 1991 alors que le Québec connaît une progression en 2011.

Deux territoires se distinguent de la région avec des proportions de personnes parlant le plus souvent le français à la maison plus élevées. En effet, les RLS de la Rivière-du-Nord - Mirabel-Nord et d'Antoine-Labelle présentent des proportions supérieures à 97 % en 2011.

Malgré des proportions plus faibles que celles de la région en 2006, les RLS des Pays-d'en-Haut et d'Argenteuil connaissent une progression à la hausse depuis 1991 (données non présentées).

Tendance à la baisse de l'anglais comme langue la plus souvent parlée à la maison

Dans les Laurentides, 5,3 % de la population parlait l'anglais le plus souvent à la maison en 2011. La tendance régionale est à la baisse depuis 1991. Le Québec suivait cette tendance aussi jusqu'en 2001, mais sa proportion s'est stabilisée en 2006.

Les RLS des Pays-d'en-Haut et d'Argenteuil ont une proportion de population parlant l'anglais le plus souvent à la maison considérablement plus élevée que le reste de la région. Pour Argenteuil, il s'agit de près d'une personne sur cinq.  Toutefois, dans les deux territoires, cette proportion est en diminution depuis 1991 (données non présentées).

Les RLS de Deux-Montagnes - Mirabel-Sud et de Thérèse-De Blainville présentent les nombres de personnes parlant l'anglais le plus souvent à la maison les plus élevés en comparaison des autres territoires, même si leurs proportions sont plutôt comparables à celles de la région.

Augmentation de la population parlant une autre langue que le français ou l'anglais le plus souvent à la maison

Seulement 1,6 % de la population de la région des Laurentides parlait une autre langue que le français ou l'anglais le plus souvent à la maison en 2011. Par contre, on remarque une légère tendance à la hausse depuis 1991.  Au Québec, la même tendance est observée, mais de façon beaucoup plus marquée.

Un seul territoire se distingue en 2011 avec une proportion supérieure à la région. En effet, 3,2 % de la population du RLS de Thérèse-De Blainville parlait une autre langue que le français ou l'anglais le plus souvent à la maison.

Enfin, on peut remarquer une certaine tendance à la baisse en 2011 pour plusieurs territoires de la région.

 

Dernière mise à jour le : 28 février 2014


© Gouvernement du Québec 2017