Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Environnement  >  Radon  >  Dépistage du radon dans les écoles du Québec

Dépistage du radon dans les écoles du Québec

En août 2011, le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) a lancé une opération de dépistage du radon dans toutes les écoles du Québec. Au total, près de 4000 bâtiments scolaires seront testés. Amorcée durant l’été 2011, cette opération a pour objectif d’améliorer les connaissances sur le radon et de s’assurer que les élèves et le personnel ne soient pas exposés à des concentrations de radon menaçant leur santé.

Les travaux correctifs nécessaires seront effectués dans toutes les écoles où on aura mesuré des concentrations excédant le seuil de
 200 Bq/m3 (166 Ko). Tous les parents concernés seront avisés de l’étude et informés de ses résultats par la suite.

Ce dépistage fait suite à un projet pilote auquel ont participé 65 écoles primaires du Québec, dont 22 écoles de la Commission scolaire Pierre-Neveu, située dans la MRC d’Antoine-Labelle. Ce projet pilote a été mené en 2010 par le ministère de la Santé et des Services sociaux, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, l’Institut national de santé publique du Québec et Santé Canada. Il a été réalisé dans trois régions susceptibles de présenter des zones à risque élevé d’émanations de radon, soit, les Laurentides, la Gaspésie et l’Outaouais.

Le succès de ce projet pilote a amené le MEES à étendre le dépistage du radon à l’ensemble des écoles primaires et secondaires du Québec.

L’opération de dépistage du radon dans les écoles du Québec contribuera à préciser les zones du territoire québécois propices aux émanations de radon et à mieux faire connaître la problématique du radon, en particulier aux gestionnaires d’édifices publics, aux municipalités et à la population générale par l’intermédiaire des familles des élèves.

Le dépistage du radon dans les écoles est l’une des premières mesures préconisées par le  Comité intersectoriel québécois sur le radon (235 Ko) créé en 2007 par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Ce comité a été mis sur pied à la suite des premières campagnes de protection de la santé publique réalisées dans les Laurentides et à la lumière des plus récentes études scientifiques. Il a élaboré un  Plan d’action intersectoriel sur le radon (254 Ko) ayant pour but de réduire le risque de cancer du poumon associé à la présence de radon dans l’air intérieur au Québec.

Depuis, d'autres ministères, membres du Comité intersectoriel québécois sur le radon ont mis en place des programmes de dépistage.  En 2015, le Ministère de la Famille a recommandé à tous les services de garde de procéder à une mesure de radon.  De son côté, la Société d'habitation du Québec a effectué un projet pilote dans les HLM de la Gaspésie afin d'étendre éventuellement le dépistage à tous les HLM sous sa compétence au Québec.

Lien utile

E http://www.inspq.qc.ca/radon/ Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre

Vers le haut


Dernière mise à jour le : 24 janvier 2017


© Gouvernement du Québec 2017