Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Environnement  >  Chaleur accablante  >  La chaleur accablante dans les Laurentides

La chaleur accablante dans les Laurentides

Soleil ardentPour le sud des Laurentides, on parle de chaleur accablante lorsque la température extérieure atteint 33 °C et qu’une valeur humidex atteint près de 40 °C. Au nord de Saint-Jovite, la température limite est plus basse, soit 31 °C, parce que les gens sont moins acclimatés à la chaleur.

Malgré le fait que les vagues de chaleur sont plus intenses dans les grandes villes, la région des Laurentides est confrontée depuis quelques années à l’apparition d’îlots de chaleur provoqués par l’urbanisation dense de certaines zones. Ce sont des endroits avec beaucoup de béton et peu de végétation. On y retrouve souvent des immeubles en hauteur qui limitent la fraîcheur du vent. Lors d’épisodes de chaleur accablante, ces endroits deviennent problématiques.

Avec ses espaces verts, ses nombreux lacs et ses endroits ombragés facilement accessibles, les Laurentides permettent à un bon nombre de citoyens de se rafraîchir convenablement. Les arbres donnent de l'ombre et leur présence crée des zones plus fraîches. De plus, l’Institut national de santé publique du Québec estime qu’environ 41 % de la population de la région a un logement climatisé alors que 30 % a une piscine à domicile.

Malheureusement, les populations vulnérables à la chaleur accablante sont aussi parmi les plus défavorisées en terme de la climatisation ou d’accès à une piscine à domicile. En effet, seulement 16 % des ménages québécois ayant un faible revenu annuel disposent d’un appareil climatiseur. C'est pourquoi la Direction de santé publique des Laurentides ainsi que ses partenaires du réseau de la santé et des municipalités travaillent ensemble lors des épisodes de chaleur accablante afin de limiter leurs effets sur la santé.


Conseils pour les travailleurs

Documentation pour les partenaires

Dernière mise à jour le : 25 juin 2013


© Gouvernement du Québec 2017