Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Santé publique  >  Environnement  >  Air intérieur

Air intérieur

Au Québec, nous vivons en moyenne 85 % du temps à l’intérieur. Les sources de pollution de l’air dans les bâtiments sont nombreuses : tabagisme, moisissures, monoxyde de carbone, animaux, produits d’entretien, peinture, etc. Cette pollution de l’air intérieur peut avoir différents effets sur la santé : allergies, irritations des voies respiratoires, maux de tête, etc.

Rôle de la santé publique

La Direction de santé publique (DSP) reçoit de nombreuses demandes concernant la qualité de l’air intérieur. Son rôle est d’intervenir quand la santé d’une population est menacée (écoles, hôpitaux) et non lorsqu’il s’agit de la santé d’un individu. La DSP évalue alors les risques à la santé d’une population, exposée à une contamination de l’air intérieur.

Lorsqu’il y a litige entre locataires et propriétaires, la DSP dirige les demandes vers les ressources appropriées comme la Régie du logement et les municipalités.

Pour en savoir plus :

Dernière mise à jour le : 17 novembre 2014


© Gouvernement du Québec 2017