On parle de chaleur accablante lorsqu'une température extérieure élevée (de plus de 33 °C) se maintient pendant trois jours consécutifs. Durant ces périodes, il faut savoir que la chaleur pourrait avoir des conséquences sur la santé.

Pour en savoir davantage, nous vous référons au site : /typo3conf/l10n/fr/rtehtmlarea/Resources/Private/Language/fr.locallang_accessibilityicons.xlf:external_link_new_window_altTextPrévenir les effets de la chaleur accablante

Attention aux coups de chaleur!

Le coup de chaleur survient lorsque le corps n'arrive pas à se refroidir. Il faut demeurer attentif aux premiers symptômes : fatigue inhabituelle, étourdissements, maux de tête, maux de cœur et vomissements. Se retirer dans un endroit frais et boire de l'eau permettent généralement d'améliorer cet état.

Si le cas s'aggrave, la personne peut tenir des propos incohérents, perdre l'équilibre ou perdre connaissance. Dans une telle situation, il faut alerter immédiatement les services d'urgence, transporter la personne à l'ombre ou dans un endroit frais.

Quelques conseils pour éviter les coups de chaleur

  • Boire souvent de l'eau sans attendre d'avoir soif (sauf lors d'une contre-indication médicale)
  • Trouver un endroit frais ou climatisé (même quelques heures peuvent faire une différence)
  • Prendre une douche ou un bain frais aussi souvent que nécessaire
  • Réduire les efforts physiques (notamment pour les sportifs)
  • Rester à l'ombre, porter des vêtements légers et un chapeau

Les personnes les plus vulnérables aux effets de la chaleur accablante

  • personnes âgées de plus de 75 ans
  • jeunes enfants
  • personnes qui travaillent à l'extérieur
  • personnes souffrant de problèmes cardiaques, respiratoires, rénaux ou neurologiques
  • personnes souffrant de problème de santé mentale, d'alcoolisme ou de toxicomanie
  • personnes qui prennent certains médicaments

La chaleur accablante dans les Laurentides

Pour le sud des Laurentides, on parle de chaleur accablante lorsque la température extérieure atteint 33 °C et qu'une valeur humidex atteint près de 40 °C. Au nord de Saint-Jovite, la température limite est plus basse, soit 31 °C, parce que les gens sont moins acclimatés à la chaleur.

Malgré le fait que les vagues de chaleur sont plus intenses dans les grandes villes, la région des Laurentides est confrontée depuis quelques années à l'apparition d'îlots de chaleur provoqués par l'urbanisation dense de certaines zones. Ce sont des endroits avec beaucoup de béton et peu de végétation. On y retrouve souvent des immeubles en hauteur qui limitent la fraîcheur du vent. Lors d'épisodes de chaleur accablante, ces endroits deviennent problématiques.

Avec ses espaces verts, ses nombreux lacs et ses endroits ombragés facilement accessibles, les Laurentides permettent à un bon nombre de citoyens de se rafraîchir convenablement. Les arbres donnent de l'ombre et leur présence crée des zones plus fraîches. De plus, l'Institut national de santé publique du Québec estime qu'environ 41 % de la population de la région a un logement climatisé alors que 30 % ont une piscine à domicile.

Malheureusement, les populations vulnérables à la chaleur accablante sont aussi parmi les plus défavorisées en ce qui concerne la climatisation ou l'accès à une piscine à domicile. En effet, seulement 16 % des ménages québécois ayant un faible revenu annuel disposent d'un appareil climatiseur. C'est pourquoi la Direction de santé publique des Laurentides ainsi que ses partenaires du réseau de la santé et des municipalités travaillent ensemble lors des épisodes de chaleur accablante afin de limiter leurs effets sur la santé.

Liens utiles

Pour en savoir davantage sur la chaleur accablante, consultez les dépliants suivants :