Aller au menu principal

Le groupe de médecine de famille universitaire Basses-Laurentides dépasse les 6000 patients

Crédit-photo : Mme Marie-Eve Côté Bas de vignette : Dre Nathalie Caire Fon, directrice du département de médecine de famille et d'urgence de l'UdeM; Mireille Gagné, directrice adjointe santé physique et médecine générale au CISSS des Laurentides; Sophie Bergeron; Caroline Chantal, chef administrative; Nancy Allard; Dre Andrée Gagnon, chef médicale; Jonathan Cyr, résident; Cathie Annie Levac; Lincey Bernier; Véronique Lambert; Julie Boucher, directrice des services multidisciplinaire et de l'enseignement et de la recherche au CISSS des Laurentides; Dr Antoine Marsan; Dre Dominique Jolicoeur; Dre Mélissa Pfleiderer; Sabrina Lo, résidente; Dr Mehrdad Razmpoosh, directeur local de programme; Dre Jessica Perreault Bishop, directrice adjointe local de programme; Dre Johanne Lebeau; Jade Monette-Turyn, résidente; Mylène Blanchette, résidente; Dre Annie Ouellette et Chantale Fortin, directrice de la Fondation de l'Hôpital régional de Saint-Jérôme

À la suite d'un projet commun d'affiliation entre le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides et l'Université de Montréal, le Groupe de médecine de famille universitaire (GMF-U) Basses-Laurentides (anciennement nommé Unité de médecine familiale) a célébré l'atteinte de plus de 6000 patients parmi la population qu'il dessert.

C'est ce qui était souligné par les dirigeants du GMF-U Basses-Laurentides dans le cadre d'un 5 à 7 tenu le 8 mars dernier.

Situé à Saint-Jérôme au 1000, rue Labelle, le GMF-U Basses-Laurentides a vu le jour le 1er juillet 2015. Il s'agit, en fait, d'une clinique médicale reconnue par le MSSS qui est également un lieu où principalement les résidents en médecine de famille, mais également les externes, stagiaires, étudiants en soins infirmiers et autres professionnels de la santé, sont formés et supervisés. Des services diversifiés de médecine générale y sont offerts, entre autres des suivis de grossesses, suivis en gériatrie, pédiatrie, chirurgie mineure, gynécologie, pour problèmes musculo-squelettiques ou encore pour troubles psychologiques.

"L'inscription de plus de 6000 patients a permis de réduire considérablement la liste de personnes en attente d'un médecin de famille du Guichet d'accès à un médecin de famille (GAMF) et permet aux patients d'avoir plus facilement accès à des soins de santé et des services sociaux. De plus, les locaux du GMF-U Basses-Laurentides permettent d'accueillir les patients avec professionnalisme et offrent un milieu d'apprentissage des plus intéressants pour les résidents, les externes, les stagiaires et les étudiants en soins infirmiers provenant de l'Université de Montréal", rapporte la Dre Andrée Gagnon, chef médicale au GMF-U Basses-Laurentides.

Le GMF-U Basses-Laurentides est composé d'un groupe de douze médecins de famille, douze résidents, quelques externes, deux infirmières praticiennes spécialisées, une infirmière clinicienne, une infirmière auxiliaire, une technicienne en administration, des secrétaires médicales et une agente d'amélioration continue de la qualité.

"La région des Laurentides compte trois GMF-U, soit à Saint-Jérôme, à Saint-Eustache et à Mont-Laurier. Je me réjouis de constater le travail précieux et essentiel qui y est réalisé. Non seulement, les GMF-U de la région contribuent à servir la population, mais ils permettent également d'attirer et de former des médecins dans les Laurentides", se réjouit le président-directeur général du CISSS des Laurentides, M. Jean-François Foisy.