Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Nouvelle

Un premier prélèvement d’organes réalisé à l’Hôpital de Saint-Eustache


17 juillet 2017

Pour la toute première fois, un prélèvement d’organes a été réalisé à l’Hôpital de Saint-Eustache du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides.

En effet, le 3 juillet dernier, l’équipe des soins intensifs et celle du bloc opératoire de l’Hôpital de Saint-Eustache ont eu à collaborer étroitement afin qu’un patient, dûment identifié donneur d’organes potentiel, puisse faire le don de ses organes. Puisque le prélèvement a pu se faire sur place, la famille a pu être soutenue et traverser l’épreuve en toute sérénité, évitant ainsi de vivre la bousculade difficile d’un transfert dans un autre hôpital à un pareil moment.

Un travail minutieux
« Grâce à l’expertise des équipes des soins intensifs et du bloc opératoire, et avec la collaboration d’un chirurgien venu d’un centre de transplantation, le processus s’est enclenché et l’intervention s’est déroulée selon les règles de l’art. Cette première expérience a mené à une grande mobilisation de toutes les équipes impliquées », s’est réjoui le chef du département de chirurgie de l’Hôpital de Saint-Eustache, Dr Pierre André Clermont.

Une fois prélevés, les organes ont été aussitôt minutieusement emportés par Transplant Québec. Deux personnes ont ainsi pu être transplantées d’un rein et vont pouvoir enfin cesser la dialyse. Quant à la famille du donneur, malgré la perte qui les affecte, elle a exprimé sa grande satisfaction envers la globalité du processus.

« Grâce à l’excellente collaboration du personnel de Saint-Eustache, l’intervention fut un beau succès! », a précisé Hugues Villeneuve, chef du service de l’enseignement et du développement hospitalier de Transplant Québec.

« C’est un bel honneur pour les équipes de travail qui peuvent se réjouir et se dire : mission accomplie! », a pour sa part déclaré avec fierté Jean-François Foisy, président-directeur général du CISSS des Laurentides.

Quelques chiffres
Pour les Laurentides, au 31 décembre 2016, neuf donneurs avaient permis la transplantation de 30 organes alors que 48 personnes étaient en attente de donneurs. Apposer son consentement au don d’organes et de tissus sur sa carte d’assurance maladie peut sauver plus d’une vie!




© Gouvernement du Québec 2017