Aller au menu principal
Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides.
Accueil  >  Nouvelle

Réintégration des domiciles après une inondation : risques à la santé et consigne de prévention


Dr Eric Goyer, directeur de santé publique

19 mai 2017

Au cours des prochains jours, plusieurs résidents de la région des Laurentides vont réintégrer leur domicile après l’inondation. Dans ce contexte, le Dr Éric Goyer, directeur de santé publique des Laurentides, tient à rappeler aux personnes sinistrées d’être vigilantes face aux dangers liés à l’eau contaminée et au monoxyde de carbone. Il souligne également l’importance de procéder rapidement et de façon sécuritaire au nettoyage et à l’assèchement des objets et surfaces pour éviter les infections et l’apparition de moisissures.

Intoxication au monoxyde de carbone
En l’absence d’électricité, les appareils et outils utilisant de l’essence ou du gaz telles que les génératrices et les pompes doivent être installées à l’extérieur afin d’éviter une intoxication au monoxyde de carbone.  Il est  également recommandé de se prémunir d’un détecteur de monoxyde de carbone électrique. En date d’aujourd’hui, deux cas d’intoxications au monoxyde de carbone associées à l’utilisation de pompe à eau ont été déclarés à la Direction de santé publique. Le monoxyde de carbone est un gaz mortel, sans couleur ni odeur.

Eau potable

Une des premières choses à faire est de s’assurer que l’eau de consommation soit potable. Une eau contaminée pourrait contenir des microbes et causer des maladies, dont des gastroentérites. Si les résidents s’approvisionnent avec un puits privé, il faut considérer que l’eau est non potable jusqu’à preuve du contraire et faire bouillir l’eau une minute à gros bouillons ou utiliser de l’eau embouteillée.

Nettoyage et moisissures
Les eaux d’inondation sont contaminées par des bactéries et parfois des produits chimiques. Cela peut causer des irritations, des infections de la peau ou des gastroentérites. Il est donc essentiel de porter les équipements nécessaires (gants, lunettes et bottes de caoutchouc) lors de la manipulation d’objets souillés ou dans les lieux où l’eau est encore présente. Pour prévenir l’apparition de moisissures, il faut enlever l’eau, ventiler, assécher rapidement et jeter tous les articles poreux et trempés ne pouvant être séchés et nettoyés. Enfin, en présence importante de moisissures (taches verdâtres ou noirâtres, odeur de moisi), le port d’un masque de protection respiratoire (masque N95) doit être envisagé. Il est aussi recommandé de confier les travaux importants à un entrepreneur.

Blessures
En cas de coupure avec un objet souillé ou si une plaie entre en contact avec de l’eau ou de la terre contaminée, il y a un risque d’infection. En cas de blessure, il faut nettoyer à l’eau et au savon et recouvrir la plaie d’un pansement étanche. Si la blessure est profonde ou souillée, il faut consulter un médecin afin d’obtenir les soins de plaie appropriés et au besoin, une dose de rappel du vaccin contre le tétanos.

Pour plus de détails sur ces recommandations, nous vous invitons à consulter les liens suivant :

Quoi faire après une inondation?

Urgence Québec




© Gouvernement du Québec 2017